{{row.restetexte}}
{{ cell(4,2) }}
fiber_new
flight_takeoff
{{row.nom}}
airport_shuttle
{{row.nom}}
library_music
{{row.nom}}
speaker_notes
{{row.nom}}
local_bar
{{row.nom}}
{{row.date}}
{{row.heure}}
{{row.info}}
{{row.lieu}}
{{row.prix}}
{{row.restetexte}}
Cloture des inscriptions : le {{row.datecloture}}
{{ cell(4,2) }}

Encore une excursion diversifiée qui, le matin, nous plongera dans l’atmosphère « zen » des jardins japonais, puis, l’après-midi, dans la culture tumultueuse des peuples de l’Afrique Centrale.

Les Jardins Japonais apportent un dépaysement total dans une nature propice à la méditation. A Hasselt, dans ce magnifique parc, le guide mettra l’accent sur quantité de détails que le promeneur néophyte ne voit pas et qui nous feront mieux appréhender toute la richesse et la finesse de la culture japonaise.

Créé par Léopold II en 1910, le musée de Tervuren est rapidement devenu le principal témoin de notre passé colonial. Rénové de 2013 à 2018, il est devenu un des plus beaux musées de Belgique avec des salles spacieuses, des vitrines bien éclairées et une scénographie prestigieuse. Grâce à nos guides (nous en avons prévu 3), nous découvrirons les principales collections magnifiquement mises en valeur et ne manquerons pas d’avoir une discussion sur l’avenir de l’Afrique Noire au niveau politique, économique et culturel.

Description plus précise de cette excursion

Nous vous proposons de visiter deux continents en une seule journée, d’abord en vous plongeant dans l’atmosphère zen des jardins japonais, puis au sein de l’environnement et de la culture tumultueuse des peuples de l’Afrique Centrale.

A noter que, pour des raisons indépendantes de notre volonté, nous avons dû changer la date initialement prévue. Nous avons choisi le 23 octobre afin de goûter aux couleurs chatoyantes de l’automne dans le jardin japonais. Pour profiter au maximum de ces visites et nous imprégner de l’esprit du Japon et de l’Afrique, nous avons prévu 2 guides le matin et trois guides l’après-midi.

La société japonaise est paradoxale. A côté d’une grande modernité qui fait du Japon une des nations les plus avancées sur le plan technologique, ce peuple cultive des traditions ancestrales qui remontent à la nuit des temps comme la création de bonzaïs et de jardins japonais. Et comme nous possédons à Hasselt le plus grand jardin japonais d’Europe, nous avons décidé d’aller l’admirer en visite guidée.

Ce jardin d’inspiration japonaise a été aménagé en 1993 avec le concours de la ville d’Itami sur un espace de 2,5 hectares. Il se divise en 3 parties distinctes : un espace de transition avec le parc de type occidental, un véritable jardin japonais et le jardin des cerisiers et son pavillon de thé. Ce lieu est conçu comme un jardin de promenade invitant au dépaysement et à la méditation.

L’art du jardin japonais est de faire paraitre les choses comme posées là naturellement alors que ce n’est jamais le cas. Si certains éléments sautent aux yeux, le guide devrait mettre l’accent sur quantités d’autres détails subtils que le promeneur néophyte ne voit pas. Les sentiers sinueux entre des pierres choisies avec soin vous feront découvrir des étangs harmonieusement dessinés, une cascade bouillonnante, une petite plage de galets, une demeure de cérémonie au bord de l’eau, une petite maison de thé, un autel shintoïste, …

Bref, un dépaysement total dans une nature propice à la méditation. Grâce aux explications de nos guides, nous devrions aussi pouvoir mieux appréhender la philosophie de cette civilisation millénaire tellement éloignée de la nôtre.

Après le repas de midi pris à Hasselt, nous nous rendrons au musée de l’Afrique centrale.

Créé par Léopold II en 1910 comme un instrument de propagande à sa gloire, le musée de Tervuren est rapidement devenu le principal témoin de notre passé colonial et a acquis une renommée internationale. Il recèle plus de 130.000 objets ethnographiques achetés et souvent pillés dans nos colonies.

L’état belge a décidé de le rénover en 2013 pour lui donner une orientation plus objective et recadrer ses collections dans l’esprit de notre temps. Après 5 années de travaux, on peut maintenant découvrir un musée moderne avec des salles spacieuses, des vitrines bien éclairées et une scénographie prestigieuse.

Aujourd’hui ce musée présente une Afrique contemporaine tout en offrant un regard critique sur la colonisation. Dans chacune de ses salles, tout est pensé et, ici, la précision scientifique n’entrave pas l’accessibilité au grand public. Au contraire, les présentations sont dynamiques et très agréables à regarder ou à écouter.

La partie réservée au biotope africain ne se limite pas à exposer des animaux et des plantes, mais pose des questions plus essentielles. Quelles sont les interactions entre l’homme, la nature et le climat ? Comment l’homme a-t-il influencé cette nature et que nous réserve l’avenir ? On pourra aussi explorer des rituels de guérison, des objets de la vie courante, des objets de culte ou d’apparats, des sculptures et d’autres œuvres de grande valeur.

Enfin, ce musée ne fera pas l’impasse sur l’avenir de l’Afrique noire sur le plan politique, économique et culturel. Bref, il y a de quoi prévoir plusieurs visites pour faire le tour de l’ensemble des thèmes abordés. Comme la visite guidée ne dure que 1h30’, nous laisserons ensuite une heure de temps libre pour que chacun puisse profiter au maximum de sujets qui intéressent plus particulièrement.

Conditions

  • membre : 82 €
  • non-membre : 84 €

(car, entrées, guide,repas boissons comprises).

Départ

  • 8h30’ : Micheroux : Parking du Carrefour Market
  • 8h35’ : Soumagne-bas : feu rouge en face de la librairie
  • 8h40’ : Ayeneux, à l’église. Sur demande dans les lieux habituels :

Retour : Vers 19h00’